classe 7P-8P

Sortie pédagogique sur les ruines du château d’Asuel

Rien de tel que de découvrir l’histoire à travers les traces encore visibles qu’elle a laissées dans nos contrées. Le mardi 14 septembre 2021, les élèves de la classe de 7-8P de Charmoille ont eu la chance de pouvoir accéder aux ruines du château d’Asuel, après un accueil au musée de La Balance.

Les élèves étaient répartis en groupe d’après les thématiques qu’ils avaient choisies. Ils ont préparé le sujet d’un exposé qu’ils ont ensuite peaufiné en classe puis présenté devant leurs camarades.

Le château d’Asuel et son histoire
Le château d’Asuel, construit au XIIe siècle, a été la demeure de la famille du même nom qui était alors l’une des plus puissantes de la région. Il a été leur lieu de résidence entre le XIIe et le XVe siècle avant de tomber en ruines.
Qui sont les seigneurs d’Asuel ?
Au XIe siècle, Conon de Montfaucon fonde le château du même nom en Bourgogne voisine. L’un de ses fils, Hugues de Montfaucon-Charmoille, est la souche de la Maison d’Asuel. Celui-ci est le co-fondateur de l’abbaye de Lucelle avec ses deux frères en 1124. Ce sont ses fils, notamment Bourcard Ier et Henri Ier d’Asuel qui reprennent le château fondé probablement entre 1130 et 1140. La famille d’Asuel va ensuite se perpétuer jusqu’à la fin du XVe siècle avec la mort de Jean-Lutolde sans héritier mâle en 1479. Les archives de l’époque
nous permettent de connaître quelques éléments de la vie de certains des seigneurs d’Asuel.
Le château d’Asuel dans la tourmente !
Le château d’Asuel, lieu de demeure de la famille du même nom, a connu plusieurs épisodes de violence au cours de son histoire, comme peuvent en témoigner certains vestiges archéologiques et quelques archives écrites. Tremblement de terre, incendie, siège et attaques : il n’a pas été épargné au cours des trois siècles durant lesquels il a connu une activité !
Des objets qui témoignent de la vie quotidienne des seigneurs d’Asuel
On a retrouver des céramiques qui témoignent de l’aspect culinaire et du mobilier métallique nous en apprennd plus sur la vie quotidienne au château.
Comment gérer l’approvisionnement en eau dans un château ?
L’approvisionnement en eau est un enjeu majeur de la survie d’un château à l’époque médiévale. Si cet aspect doit être pris en compte au moment du choix du site d’implantation, il est parfois relégué au second plan au profit de l’aspect défensif. N’ayant pas toujours de source d’eau à proximité ou de possibilité de creuser un puits, il faut recourir à d’autres moyens de captation hydraulique.
La chapelle castrale Saint-Nicolas
Quasiment au centre de la colline se trouve un éperon rocheux sur lequel prenait anciennement place la chapelle du château d’Asuel. En plus des vestiges archéologiques, cette chapelle est aussi mentionnée dans des archives du XIIIe siècle qui nous apprennent qu’elle était dédiée à Saint-Nicolas et que sur son autel étaient signés les documents importants. Malgré ses dimensions très réduites, elle était le lieu de tous les événements religieux qui rythmaient la vie au château.
Contes et légendes du château d’Asuel
Les châteaux du Jura sont souvent entourés de légendes mystérieuses qui se transmettent par la tradition orale depuis plusieurs siècles et le château d’Asuel ne fait pas exception. Ces récits folkloriques se sont parfois conservés jusqu’à nous parvenir, comme c’est le cas pour les quatre légendes concernant le château d’Asuel : la dame blanche et son chevalier, la brebis noire d’Asuel, le violoniste fantôme dans la suit de No¨el et la femme qui chantait dans les batailles.

Un grand merci à M. Jacques Bourquard qui nous a permis l’accès au site et a participé à la visite, ainsi qu’à l’archéologue cantonale qui a montré aux élèves des objets trouvés lors des fouilles et présentés lors des “Journées du Patrimoine”.